Forum de résistance active à l'empire

Pour celle et ceux qui veulent agir efficacement contre le nouvel ordre mondial (l'empire).


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Tuerie de Chevaline : les theses hors propagande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Chao


Admin
Des articles qui font réfléchir sur cette sordide affaire que l'on peut lier à l'affaire Mérah et la tuerie du Musée juif de Belgique.



Dernière édition par Chao le Dim 10 Aoû - 19:59, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://resistance.actifforum.com

Chao


Admin
Tuerie à Chevaline: un ami proche n’exclu pas un acte du Mossad

Les positions anti-israéliennes de l’ingénieur tué à Chevaline (F) pourraient avoir joué un rôle central dans l’affaire, révèle une de ses connaissances.


Saad al-Hilli a-t-il été tué à cause de ses opinions politiques? C’est en tout cas ce que soupçonne l’un de ses amis les plus proches, rapporte le «Daily Mirror». Les deux hommes s’étaient rencontrés en 1993, alors qu’ils travaillaient dans la même entreprise.

Selon cet ami de longue date, l’ingénieur britannique d’origine irakienne nourrissait depuis longtemps de violents ressentiments à l’égard d’Israël: «La chose qui m’a toujours inquiété à son sujet était à quel point il s’emportait au sujet de l’Irak et du conflit israélo-palestinien dans les forums de discussion sur internet», raconte-t-il au quotidien anglais. «Il parlait tout le temps de la façon dont les Israéliens contrôlaient le monde et particulièrement les Etats-Unis.»

D’après les propos de son ex-collègue, Saad al-Hilli était persuadé qu’Israël était à l’origine des attentats du 11 septembre 2001: «Il pensait que c’était une opération secrète menée par les Israéliens pour susciter la haine contre les pays arabes. Après les attentats, son implication dans les forums de discussion est devenue de plus en plus soutenue. Il était très passionné quand il s’agissait de ses opinions. Il pensait que les Juifs ne devaient pas se trouver en Israël. Il estimait que le pays devait être aux mains des Palestiniens.»

Changement d’attitude

L’intérêt de Saad al-Hilli pour la cause arabe aurait pris une nouvelle tournure il y a quelques mois. Selon son ami, il aurait enlevé une photo de sa fille aînée qui lui servait de profil sur Skype pour la remplacer par le cliché d’un dirigeant arabe. En avril, l’ingénieur aurait posté un lien vers un entretien réalisé par Julian Assange avec Hassan Nasrallah, leader du Hezbollah.

«Quand j’ai entendu que Saad et Ikbal avaient été assassinés, ma première pensée a été « Qu’a-t-il dit ? Qu’a-t-il fait ? »», raconte son ami. Celui-ci pense que les services secrets israéliens ont pu suivre de près les opinions tranchées de l’ingénieur sur internet: «C’est possible qu’il ait offensé quelqu’un, que le Mossad en ait pris acte et placé un contrat sur sa tête.»

Toutefois, malgré ses prises de position musclées, Saad al-Hilli ne faisait pas partie de groupes fondamentalistes ou terroristes, selon son ancien collègue: «Je sais que Saad n’était pas un terroriste. Il n’aurait jamais fait la moindre chose qui puisse mettre sa famille en danger. Il n’était pas une personne violente.»

Hypothèses réfutées

L’ami de vingt ans de Saad al-Hilli réfute les hypothèses avancées jusqu’ici dans la presse. Selon lui, un assassinat en lien avec les activités professionnelles du défunt est peu crédible : «Je n’y crois pas. Il n’aurait jamais eu accès à des dossiers sensibles pour la défense en raison de son passé en Irak. Ce n’est certainement pas la cause de sa mort».

L’ex-collègue de l’ingénieur ne croit pas non plus à la piste d’un différend familial: «Sa famille impliquée dans tout ça? Certainement pas. Son frère? Pas du tout.»

Audition

Selon le «Daily Mirror», ce nouveau témoin a été entendu samedi soir par la police du Surrey. Le procureur français en charge de l’enquête, M. Maillaud, avait indiqué mercredi lors d’une conférence de presse que les enquêteurs concentraient leurs efforts sur trois pistes: la piste familiale, la profession du père et l’Irak, pays d’origine des al-Hilli. «Il n’y a pas actuellement de suspect, il y a des pistes», avait-il précisé.

Source: 20min.ch

Voir le profil de l'utilisateur http://resistance.actifforum.com

Chao


Admin
Un conte d’Emmanuel Ratier, sur l’affaire de l’Irakien tué en Savoie avec ses proches, à propos de laquelle les médias parlent toujours d’une « famille normale » :

« Dans les années 70, sa famille immigre au Royaume-Uni pour raison politique. Normal !
En 2002, cet irakien obtient la nationalité britannique. Normal!
En 2002 juste avant que l’Angleterre n’attaque l’Irak ! Normal !
Il s’avère que le mec est un chef d’entreprise, ingénieur-consultant qui bosse dans les satellites… Normal !
Son dernier client était l’entreprise SSTL, Surrey Satellite Technology Ltd, entreprise travaillant pour l’agence spatiale britannique et faisant partie du groupe EADS, complexe militaro-industriel français. Le job normal quoi !
Le mec, il habite avec toute sa famille dans un quartier aisé de la capitale londonienne dans une maison cossue d’une valeur minimum d’1 million d’euros;
mais il aime aller en France régulièrement pour aller faire du camping avec sa caravane. Normal !
Toute la famille est sous surveillance des services secrets britanniques, normal !
Le mec, il décide juste au moment de la rentrée scolaire et du business, en septembre, de partir en vacances avec toute sa famille. Normal !
Il part avec sa voiture, prend le ferry pour aller dans un camping français en Haute-Savoie, mais sans sa caravane qui, elle, est restée en Angleterre. Normal !
Par contre, le mec, en plus de son passeport britannique, il prend également son passeport irakien pour aller en France! Normal !
Ah oui, y a aussi la grand-mère dans la voiture…et. elle, elle a un passeport suédois. Normal !
Bon, le mec, il arrive avec toute cette famille dans un camping près d’Annecy un lundi matin et le mercredi après-midi, il emmène toute la famille faire une petite excursion (sans oublier mamie suédoise) dans la montagne, en prenant soin d’emmener tous les bagages dans sa voiture. Normal !
Et le mec, une fois arrivé sur le parking de cet endroit isolé en pleine montagne, il a même pas le temps de dire ouf et d’arrêter le moteur de la voiture qu’il se fait buter, lui, sa femme et la grand-mère au pistolet-mitrailleur. Normal !
Chacun avec une balle dans la tête.…Normal !
La voiture, elle, est restée intacte, sans avoir reçu de balles.…Normal !
Ah oui, quand même, la voiture, elle a un pneu dégonflé……Normal !

Ah et puis, tant qu’on y est, y a aussi à côté de la voiture un cycliste français qui s’est fait buter en même temps. Normal !
Le cycliste, il bossait pour Cezus du groupe Areva dans le secteur des combustibles nucléaires. Normal !

Alors, pour résumer la situation, le cycliste français d’Areva, l’ingénieur britannique d’origine irakienne bossant à la fois pour l’agence spatiale anglaise et EADS, sa femme et puis la grand-mère irakienne avec un passeport suédois se sont fait buter par un ou plusieurs pros de la gâchette avec 15 douilles retrouvées, mais la gamine de 8 ans, elle, elle s’est uniquement fait tabasser et est toujours vivante.…Normal !

Juste après la tuerie, y a un témoin qui se pointe. Normal !
Lui aussi, c’est un cycliste. Normal !
Lui aussi, il est britannique. Normal !
Et c’est un ancien de la Royal Air Force. Normal !
Quand il arrive sur les lieux, la voiture est toujours en marche, la gamine titube encore, debout, mais les agresseurs, eux, ont disparu…Normal !
Après avoir secouru la gamine et appelé les secours à 15h48, le cycliste anglais de la RAF casse la vitre du conducteur pour rentrer dans la voiture, au lieu d’ouvrir simplement la portière…Normal !
Les secours arrivent sur place, constatent le décès des 3 adultes dans la voiture sans remarquer la présence d’une deuxième gamine de 4 ans à l’arrière aux pieds des 2 passagères. Normal !
L’enquête est tout de suite confiée à des experts parisiens au lieu des experts lyonnais quasiment sur place…Normal !
Les experts parisiens (qui eux sont pros et réactifs) arrivent sur la scène du crime 8 heures après le premier appel au secours. Normal !
Et là, parce qu’ils sont de vrais bons experts, ils découvrent la deuxième gamine de 4 ans dans la voiture. Normal !
Tandis que les policiers d’Annecy, eux, ils ont cherché cette deuxième gamine pendant des heures dans la montagne sans la trouver. Ben ouais, puisqu’elle s’était cachée dans la voiture !!! Normal !
La gamine de 8 ans, elle, elle a été déclarée morte dans un premier temps, puis en vie et sauvée dans un deuxième temps, et enfin, dans un troisième temps, plongée dans un coma artificiel pour une seconde opération médicale lors de la conférence de presse du procureur d’Annecy…Normal !
Toujours à cette conférence de presse, le procureur nous explique qu’il faut être prudent, qu’il n’est pas sûr de l’identité des victimes, que l’enquête commence tout juste. Par contre, il nous présente le déroulement des faits avec précision, intégrant d’office la version du cycliste britannique. Normal !
Une dernière news nous apprend que l’ingénieur irakien d’EADS était aussi un cycliste passionné, tout comme le cycliste français d’Areva et le cycliste britannique de la RAF !… Normal !
Personne ne pense au Mossad. Normal !

Bref, pas de quoi en faire un gruyère, c’est juste une histoire normale de 3 cyclistes en balade en Haute-Savoie !…

Emmanuel Ratier »

Source : http://www.contre-info.com/%C2%AB-cest-lhistoire-normale-dun-mec-normal-qui-nait-a-bagdad-%C2%BB#

Voir le profil de l'utilisateur http://resistance.actifforum.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum